Les droits et obligations du locataire et du bailleur en matière de location immobilière

La location immobilière est un domaine plus fréquent et qui prenne une place d’envergure actuellement. Elle projette de faciliter les tâches des particuliers en matière de location. Elle met en œuvre de pratiques plus concrètes et avancées avec une large disposition pour satisfaire les besoins clients. Techniquement, c’est un système de louage d’un bien immeuble.

 Le contrat écrit

Deux parties s’engagent en matière de location immobilière ; qui implique donc la responsabilité du locataire et du bailleur qui est également le propriétaire. Il concerne des contrats immobiliers portant fruit sur des biens immeubles comme les maisons, les appartements. La plupart du temps, les deux parties parviennent à contracter un contrat à titre onéreux. Et il stipule l’obligation du locataire par rapport au loyer qu’il devrait payer au propriétaire.

Ci-après les indications nécessaires stipulant dans son contenu

  • Informations légitimes sur les contractants
  • Surface du logement
  • Le prix du loyer
  • Les accords mis en place pour les renouvellements
  • La durée

Le système du préavis et de la caution

Le preneur n’a nullement un droit de propriété, mais seulement un droit de jouillissance et d’usage sur le bien loué. Ils participent donc à un contrat de bail à durée bien déterminée. Le préavis doit se faire dans les trois mois, exigés par la loi. Le locataire a l’obligation de payer ses charges par rapport aux frais de location. Par contre, il a le droit de partir de la propriété avec un préavis à l’avance d’un mois. Une augmentation annuelle du loyer est possible par rapport à la situation étatique. Mais par contre si la circonstance ne le permet pas, le loyer peut même baisser d’un pourcentage logique. Le gain locatif n’est pas toujours avantageux dans ce sens.

Les travaux

L’entretien quotidien de l’habitation est pris en charge par le locataire.   Dès  son arrivée, le plan de l’immeuble et les objets dans ses institutions devraient être bien détaillés en écrit pour éviter les litiges entre les deux dans l’avenir. Il a également le droit d’accomplir les travaux dans ses besoins et dans l’intérêt du bien immeuble. En étant comme illustration l’installation des carreaux, des fixations et des montages simplifiés.  Il existe quand même des limites qui nécessitent la permission du bailleur par rapport à d’autres modifications qui requièrent le choix du propriétaire. Toute rénovation et amélioration approfondies devrait être faite par ce dernier. Dans tous les cas, les agences ont toujours le droit pour leur part de frais quel que soit les circonstances, mais un bon locataire et un bon payeur et difficile à chercher. De nos jours, l’honnêteté coûte cher.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *