Aller au contenu

Les droits les plus indispensables d’un détenu

  • Droit

Tout être humain, quelle que soit sa catégorie, dispose de plusieurs devoirs et droits. C’est donc le cas des détenus, des condamnés ou des hors-la-loi. Mais, ces droits sont souvent piétinés ou bafoués parce qu’ils sont méconnus de la majorité. De quels droits doivent donc bénéficier les détenus ? Notre présent article vous présente les droits les plus essentiels des personnes détenues.

Droits d’échange et de visite

Les personnes détenues ont le droit d’échanger et de communiquer avec leurs proches. De ce fait, elles peuvent communiquer à travers des lettres ou des appels téléphoniques avec leurs proches. Lorsqu’il s’agit de l’expédition d’un colis, cela se passe par la poste. Toutefois, la confidentialité semble rare dans ces genres de cas puisque les colis sont surveillés et fouillés avant d’être transmis aux détenus. Mais, quel que soit le cas de la personne détenue, il lui est toujours possible de discuter en toute confidentialité avec son avocat.

De même, toute personne détenue, sauf en cas de restriction de la part du juge, a le droit de recevoir de la visite. Cela selon une certaine fréquence et pendant des heures bien établies. Pour pouvoir rendre visite à un proche détenu, il faut procéder à une demande de permis de visite. La rencontre entre les détenus et leurs visiteurs se passe au parloir.

Droits de sortie et de travailler

La loi accorde aux personnes détenues la possibilité et l’accord de sortir. Pour bénéficier de cette autorisation, le détenu avec son avocat doit rédiger une demande d’autorisation. Accordée exceptionnellement à certains détenus, surtout les plus exemplaires en matière de conduite, l’autorisation de sortie s’octroie pour plusieurs raisons. En effet, le droit de sortie est possible afin de permettre :

  • La réinsertion professionnelle et sociale des personnes détenues ;
  • Le maintien et la sauvegarde des liens familiaux entre les détenus et leurs membres de famille ;
  • L’accomplissement d’une obligation de la part du détenu ;
  • La participation du détenu à des événements de grande importance comme la naissance de son bébé ;
  • La pratique de soins médicaux indispensables ;
  • Etc.

Vu ces nombreux atouts, il s’agit alors de l’un des droits les plus indispensables d’un détenu ou condamné.

En outre, un détenu bénéficie d’un droit de travailler. Pour ce faire, il suffit pour lui de faire une demande écrite. Et s’il existe du travail selon ses compétences, il peut l’obtenir. Ce qui n’est pas trop courant compte tenu de la forte demande.

Il faut pourtant notifier que les détenus travailleurs n’ont pas un contrat de travail ni de protection du droit de travail.

Droits de vote et à la liberté religieuse

Voter est un droit et en même temps un devoir civil. Ainsi, il est aussi permis aux détenus de voter aux moments venus. Soit par procuration ou soit directement. Tout dépend des circonstances dans lesquelles le détenu est incarcéré et de son inscription sur les listes électorales. Le processus pour pouvoir jouir de ce droit reste alors très complexe. Ce qui justifie le faible taux de participation des détenus au vote.

Tout détenu religieux peut pratiquer sa religion en toute liberté avec les différents objets non dangereux exigés par sa religion. L’essentiel est qu’il veille à ne pas déranger ou perturber ses codétenus. Pour favoriser le respect de ce droit, l’État a agréé sept confessions religieuses dans les prisons. Il s’agit de la confession catholique, musulmane, juive, orthodoxe, protestante, bouddhiste et des Témoins de Jéhovah.

Il faut aussi rappeler que les détenus ont droit à l’alimentation et à l’encellulement individuel.

Somme toute, les personnes détenues ne sont pas exemptes de tout droit. Elles bénéficient d’un certain nombre de droits qui ne sont pas malheureusement tout le temps respectés. Soit par ignorance ou soit par abus de pouvoir.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.